• Nos séances de cinéma

    Pendant les séances nous vous montrons le cinéma russe à travers les films très connus et aimés du public slave : contes russes pour les enfants, films de l’époque soviétique, comédies et drames, films historiques, très appréciés par le peuple russe… (salle de projection de la maison de l'enfant et des découvertes d'Evreux, 4 Avenue Aristide Briand).

    L’entrée est gratuite, mais n’est  autorisé que pour les adhérents de l’association (à cause de la loi sur les droits de diffusion !). Les gens qui veulent participer à ces projets doivent adhérer à l’association (c’est possible de le faire sur place. L'adhésion est de 15 € ). 

  • Samedi 16 mai La Porte Pokrovski de Mikhail Kozakov (1982)
    En 1956, le jeune Kostik arrivé à la capitale Moscou pour suivre des études à l'Université habite dans un appartement communautaire chez sa tante Alissa Vitalïevna où il fait la rencontre de nombreux artistes et musiciens. Dans cet appartement habitent également Margarita Pavlovna et Lev Evgenievitch Khobotov, un couple fraichement divorcé après 15 ans de vie commune.


  • Samedi 4 Avril 

    Le bannissement d’Andrei Zviaguintsev.

    Un homme, sa femme et leurs deux enfants, quittent une cité industrielle pour la campagne d'où est originaire le mari et s'installent dans la vieille maison du père de celui-ci.
    En contraste avec le lieu d'avant (la ville qui enjolive les rapports entre les personnages), le nouveau lieu est donc la Nature, une nature envoûtante.
    Et personne ne retiendra la main du père levée sur son fils. Aucune voix ne sera entendue, le fils ne sera pas remplacé par l'agneau. Car celui qui brandit le couteau n'entend pas, ses yeux ne voient pas, son cœur est sec. Mais sa foi en la "loi" de la fierté humaine est aussi violente qu'insatiable.
    Comme n'importe quel film, Le Bannissement parle, quelle qu'en soit la manière, de nous tous : de gens beaux et charitables plongés dans des circonstances tragiques et sans issue.

     


  • Samedi 8 Février 

    Leto de Kirill Serebrennikov (2018)

    Leningrad. Un été du début des années 80. En amont de la Perestroïka, les disques de Lou Reed et de David Bowie s'échangent en contrebande, et une scène rock émerge. Mike et sa femme la belle Natacha rencontrent le jeune Viktor Tsoï. Entourés d’une nouvelle génération de musiciens, ils vont changer le cours du rock’n’roll en Union Soviétique.





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique