• La Fleur de pierre   

    La Fleur de pierre (Каменный цветок) est un film fantastique soviétique inspiré des contes de l'Oural de Pavel Bajov (1879-1950). Ce film, dirigé par Alexandre Ptouchko, est sorti en U.R.S.S. le 28 avril 1946 et a été produit par Mosfilm. Il fut présenté au festival de Cannes en 1946.

     

     

    Prokopitch est un vieux ciseleur de pierre qui a le jeune Daniel comme disciple. Un jour, Prokopitch ne peut terminer le travail d'une cassette de malachite d'une grande beauté et c'est Daniel qui s'en charge. Félicité de tous, on lui commande une coupe en forme de fleur. Une jeune fille, Katia, alors que Daniel était près de la rivière, lui montre une fleur d'une beauté exceptionnelle dont le jeune artisan s'inspire. Il aurait aimé cependant trouver la fleur originelle de pierre dont un vieux conteur lui dit qu'elle pousse sur la Montagne de Cuivre, domaine d'une magicienne qui est la maîtresse des richesses souterraines.

    L'hiver venu, Daniel épouse Katia, mais il se sent irrémédiablement poussé vers la forêt à la recherche de la fleur de pierre.

    Samedi 13 décembre 2014 à 15h LA FLEUR DE PIERRE (conte russe)


  • LA PARENTELE

     

    Cette comédie satirique relate l’histoire des rapports très compliqués au sein d’une famille de nos contemporains. Le succès de ce film ne consiste pas seulement dans le casting tout à fait exceptionnel, mais aussi dans le fait que « La parentèle» demeure toujours d’actualité. Certes, les rapports entre gendre et belle-mère est un thème éternel comme l’amour. D’autant plus que le rôle du gendre Stassik est magistralement interprété par Youri Bogatyrev, et celui de la belle-mère est campé par l’incomparable Nona Mordioukova ! Maroussia Konovalova, une provinciale naïve et crédule, arrive à Moscou en visite chez sa fille (Svetlana Krioutchkova) qui est sur le point de divorcer. Poussée par le désir de « dépanner » la crise familiale, Maroussia a du mal à comprendre pourquoi ses bonnes intentions et persévérance ne provoquent qu’une vive protestation… La première apparition à l’écran d’Oleg Menchikov! N. Mikhalkov, А. Аdabachian .